Voila

J’arrive, je vien, c’est pas longtemps encore

l’amour on ne trouve pas dans la rue

dans la ciele non plus; il faut

avoir patience comme

la plouie que

commence

avec

unĀ  petit

reve dans les

nuages; comme le foret

avec les arbres temoins et silenceux

dans la nuit je me rapelle une ange qui a

chanter avec ces yeux seulement et je m’en fou…

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *